Battlelog : la plateforme web ne reviendra pas pour les prochains Battlefield, ni pour aucun autre jeu

À croire la réponse de Jeff Braddock, Community Manager nord-américain Battlefield, le Battlelog, la plateforme de jeux web d’EA ne viendra pas pour les prochains Battlefield, ni pour aucun autre jeu. Une bien triste nouvelle qui enterre la hache de guerre entre les partisans de cette plateforme et ceux qui ne l’appréciaient pas spécialement.

Mélangeant des éléments de l’interface de BF2 et de l’ancien blog Battlefield, le Battlelog est une plateforme de jeux web née de la bêta de Battlefield 3 en 2011. Regroupant plusieurs services en une seule entité, cette plateforme possède la capacité de lancer des jeux (en s’aidant du navigateur web) tout en proposant plusieurs fonctionnalités dîtes d’un réseau social, rendant alors l’ensemble ‘communautaire’.

Parmi les fonctionnalités primaires, on retrouve actuellement :

  • Personnalisation – Personnalisez les armes, plaques, véhicules, apparences, kits, emblèmes, et bien plus.
  • Navigateur de serveurs – Recherchez des serveurs à tout moment, ainsi que dans le jeu.
  • Mode Commandant – Désactivez dans Battlelog, mais peut toujours fonctionner avec une ancienne version de l’application Battlelog sur tablettes Android et iOS.
    Comme le fait d’afficher la mini-carte depuis un périphérique mobile, compatible avec Battlelog 1.0 ou une version ultérieure à celle-ci.
  • Statistiques du soldat
  • Section – Permet aux joueurs de créer des sections qui peuvent s’affronter.
  • Classements – Représente des classements pouvant être personnalisés.
  • Missions – Capacité à créer des défis personnalisés pour des amis. Avertira le créateur à la fin
  • Équipement – Permet aux joueurs de sauvegarder les chargements de kits et de véhicules
  • Suggestions – Affiche les éléments que le joueur va bientôt débloquer.
  • Nouvelles, Forums, Battlefeed, en plus du Partage Facebook.

Bien qu’il n’est pas exempt de défauts, le Battlelog offre une expérience de jeu élargie par ses capacités, mais le fait d’accueillir de nouveaux jeux entraînait peut-être une charge que la plateforme n’a pas su prévenir à temps. C’est certainement la raison pour laquelle cette dernière n’a pas été continuée et adoptée avec BF1 et les titres qui ont suivi – qui adoptent une interface avec moins de fonctions, mais plus fraîche et en 3D.

Cela étant dit, le Battlelog va continuer de vivre, tout d’abord parce qu’il s’agit de la plateforme qui affiche les serveurs de plusieurs jeux EA comme Battlefield 3, Battlefield 4, Battlefield Hardline et Medal of Honor Warfighter, mais aussi parce que les serveurs de tous ces jeux se retrouveraient sans ‘lanceur de jeu’ si elle venait à disparaître.

Si vous avez récemment commencé à jouer à un des jeux cités dans l’article et que vous employez fréquemment le Battlelog, ne manquez pas cette superbe extension Chrome.

via Battlefield Bulletin

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.