Battlefield V : présentation des Récits de Guerre de la Campagne solo et comment ils ont été réalisés

Dans un nouveau blog détaillé paru sur le site officiel de Battlefield, celui-ci révèle des informations notables à propos de la Campagne solo de Battlefield V, en plus de présenter un peu la manière dont elle a été confectionnée à travers ces différents chapitres. Aujourd’hui,  3 des 4 chapitres révélés dans cet article seront jouables dès la sortie du jeu final, tandis que le quatrième est prévue d’arriver dans le courant du mois de décembre 2018 ; pour être suivi par d’autres un peu plus tard.

Les informations présentées à la suite sont officielles. Il s’agit là d’une traduction de l’anglais vers le français avec quelques expressions réadaptées pour et par la langue française. Bonne lecture.

Une partie de l’aventure de Battlefield V passe à travers une représentation inédite de la Seconde Guerre mondiale qui se déroule dans une anthologie d’histoires jouables en solo, connue sous le nom des Récits de guerre. Dans ces films, vous incarnez des récits inattendus et dramatiques humains qui les opposent au conflit mondial à travers quatre récits de première main inspirés de lieux et d’événements réels.

Créez des moments uniques sur le champ de bataille à travers les événements des Récits de guerre en utilisant les outils du bac à sable de Battlefield, tels que la destruction, les armes et les véhicules, pour survivre.

Les Récits de guerre
/Campagne solo de BFV\

Chaque histoire de guerre vous transporte dans une partie différence de la guerre, et voici celles qui sont disponibles au lancement. Soit un total de 4 :

  • Prologue : participez à une introduction au monde de Battlefield V.
  • Nordlys : située dans une Norvège occupée par les allemands qui ne connaît par la paix depuis le début de la guerre, cette histoire met en scène une jeune résistante qui découvre un plan dangereux tout en sauvant les siens. Son histoire porte non seulement sur son combat pour la libération de son pays des forces d’occupation, mais aussi sur la survie de sa famille.

battlefield-v-bf5-recits-de-guerre-presentation-details-nordlys-image-01

  • Sous aucun drapeau : une histoire de courage, de détermination et de seconde chance. Vous vous battrez dans les bottes de Billy Bridger, un criminel tiré d’une prison de Londres pour avoir une chance d’être racheté aux côtés d’une unité de la Section des Bateaux Spéciaux (Special Boat Section). Ce qu’il manque d’expérience, il le rattrape par la persévérance.

battlefield-v-bf5-recits-de-guerre-presentation-details-under-no-flag-sous-aucun-drapeau-image-01

  • Tirailleur : c’est une guerre d’infanterie à haute intensité, au cours de laquelle des unités sénégalaises des Forces coloniales françaises se battent pour libérer «patrie» française qu’ils n’avaient jamais vus auparavant.

battlefield-v-bf5-recits-de-guerre-presentation-details-tirailleurs-image-01

  • Le dernier tigre (sortie en décembre 2018) : au crépuscule de la Seconde Guerre mondiale, l’armée allemande sombre dans le chaos. Sous le commandement d’un ancien officier de la Panzerdivision, un équipage de chars Tigre solitaire commence à remettre en question l’idéologie qui les a conduits à ce point.

battlefield-v-bf5-histoires-de-guerre-presentation-details-the-last-tiger-le-dernier-tigre-image-01

Explorez l’inconnu

Selon Eric Holmes, directeur du design des Récits de guerre, DICE a pris la décision de lancer de se lancer dans une aventure en mode solo de Battlefield V qui se voudrait novatrice et ne reviendrait pas sur le portrait familier de la Seconde Guerre mondiale. Lorsqu’elle a réfléchi aux récits à raconter, l’équipe a mis les choses au clair qui est de se battre pour amener les joueurs dans un coin du conflit mondial moins connu, mais non moins significatif.

«Cela nous a amenés à faire beaucoup de recherches sur des lieux et des choses que nous ne connaissions pas et sur lesquels nous avons été surpris et frappés», a déclaré Holmes. «Nous avons décidé, par exemple, de raconter une histoire de guerre. Nous allions soit dans un endroit que vous n’avez jamais vu, soit . . . être quelqu’un dont vous n’aviez pas entendu parler».

Holmes a expliqué que s’il passaient dans le familier, il voulait le subvertir. Dans le chapitre Sous aucun drapeau, par exemple, la Section des Bateaux Spéciaux relativement inconnue est au centre du légendaire Service aérien spécial, était souvent décrit dans la culture populaire.

L’équipe était motivée par l’ampleur de la Seconde Guerre mondiale et par le désir de ne pas être différent pour le plaisir de le faire. Ils voulaient faire la chronique de la période historique en mode solo par le biais de «voix différentes, des nationalités différentes et des aventures différentes» qui font appel à des luttes inconnues, a déclaré Holmes.

Ces fronts inexplorés prennent vie grâce à l’assemblage narratif d’un jeu unique dans Battlefield et à des cinématiques époustouflantes. Pelle Hallert, directeur du cinéma chez DICE, s’inspire de l’approche invisible et inédite des Récits de guerre et dit que les joueurs viendront pour le gameplay, mais resteront pour les personnages.

«Nous n’avons pas peur de creuser dans les sujets difficiles», a-t-il déclaré. «Pour moi, c’est notre force, que nous osons saisir cela, montrer et dépeindre la guerre sous un angle que vous n’avez jamais vu auparavant».

battlefield-v-bf5-histoires-de-guerre-presentation-details-image-02

Faire un solo dans un jeu multijoueur

Le cœur et l’âme de chaque expérience Battlefield est le gameplay. Déployez-vous avec une garnison d’armes, de véhicules et d’accessoires de destruction pour éliminer vos ennemis. Avec les Récits de guerre, DICE complète les récits linéaires avec un gameplay ouvert.

«La liberté et l’agence viennent de déterminer comment vous abordez et résolvez le problème», a déclaré Holmes.

DICE a découvert que la gamme d’effets sonores, de styles et de voix explorés était également une occasion pour inciter les joueurs à sonder les différentes classes de Battlefield V, en utilisant des situations fictives centrées sur les qualités de chaque classe. Par exemple, Nordlys encourage une approche privilégiant la classe Éclaireur. Jouer en Tirailleur avec l’état d’esprit de la classe Soutien peut aider contre le bataillon d’ennemis que vous rencontrerez.

C’est une façon subtile d’aider les joueurs à se familiariser avec les équipements du jeu avant de passer au mode multijoueur. Et s’ils apprennent quelque chose sur les éléments les plus obscurs de la Seconde Guerre mondiale, c’est aussi très bien, déclare Holmes.

battlefield-v-bf5-histoires-de-guerre-presentation-details-ws-fpo-image-01

Une photographie de haut en bas du studio de capture de mouvement de Goodbye Kansas Studios à Uppsala, en Suède, lors de la réalisation du chapitre « Sous aucun drapeau ». Photo de Pelle Hallert

De même, Daniel Berlin, directeur du design de Battlefield V, n’a aucune peine à trouver une place pour un joueur solo dans un jeu à dominante multijoueur.

«Une des choses extrêmement importantes pour le jeu, c’est qu’il joue un rôle déterminant dans le style et le ton – et je pense que les personnes ayant joué le prologue de Battlefield 1 seraient d’accord avec moi avec cela», a déclaré Berlin.

battlefield-v-bf5-histoires-de-guerre-presentation-details-mark-strong-image-01

L’acteur Mark Strong prête sa voix au prologue et à la bande annonce des Récits de guerre pour donner le ton à Battlefield V et unifier les différentes arènes de la guerre dans le cadre d’une expérience humaine commune.

Strong, qui a travaillé avec des films et des jeux vidéo, a déclaré qu’il trouvait la portée émotionnelle des Récits de guerre intrigante.

 

«Il y a une tentative de créer une émotion chez le joueur et le spectateur qui accède à ce que nous ressentons à propos de la guerre en général, ce que cela fait aux gens, ce que cela signifie, même si, en termes de jeu, des éléments de frisson, d’excitation, et le danger », a déclaré Strong.

«Les Récits de guerre montrent également l’horreur de la guerre, le carnage, les dégâts matériels et le traumatisme émotionnel, ainsi que l’espoir qui en découle», a-t-il ajouté dans la fin de sa déclaration.

battlefield-v-bf5-histoires-de-guerre-presentation-details-the-last-tiger-image-01

Leçons de Battlefield 1

Holmes sera le premier à admettre que l’équipe de développement a fait le pari de l’introduction des Récits de guerre dans Battlefield 1, sachant exactement ce qu’il voulait réaliser, mais incertain que les joueurs adoptent le format.

« Nous avons pris un risque créatif avec le format d’anthologie, demandant aux joueurs de se connecter rapidement aux personnages, mais cela a porté ses fruits », a-t-il déclaré.

Le format proposé donnait aux joueurs de nombreuses expériences émotionnelles tout au long de la Grande Guerre, tout en montrant ce que Battlefield 1 pouvait faire. L’équipe a importé cette approche avec le prochain titre Battlefield.

«Dans Battlefield V, il y a un sentiment de risque, de connexion personnelle que nous avons réussi à construire et à bien faire ressentir», a déclaré Holmes. «Je pense que nous avons évolué avec plus de confiance dans différents types d’expériences et nous sommes maintenant capables de prendre des paris plus créatifs».

Holmes décrit par exemple que l’utilisation de voix off en langue maternelle pour chaque récit de guerre. À l’exception du chapitre Sous le drapeau, qui raconte les histoires des forces britanniques en anglais, chaque histoire est livrée avec différentes langues, en fonction de l’endroit où elles se déroulent. Les Norvégiens fomentent la résistance dans Nordlys, les troupes coloniales se battent pour être reconnues et être adoptées dans l’armée françaises, là où la chute de l’Allemagne est présentée en allemand dans le chapitre Le dernier Tigre.

Le public est devenu plus sophistiqué, a expliqué Holmes, dévorant des séries TV comme Narcos et Game of Thrones, qui évitent les voix accentuées et localisées pour les langues étrangères plus authentiques sous-titrées.

battlefield-v-bf5-histoires-de-guerre-presentation-details-image-01

La Seconde Guerre mondiale en perspective

«Les récits de guerre reposent sur un sentiment de complexité et montrent des hommes confrontés aux événements épiques du conflit. Des événements sur lesquels vous n’auriez eu aucun contrôle si vous vous battiez à l’époque, nous explique Holmes. Mais vous aviez une vie à mener, et peut-être des rêves, des ambitions ou des problèmes que vous vouliez essayer de surmonter. C’est quelque chose que les récits de guerre illustrent étonnamment bien».

Ces expériences plongent les joueurs dans la Seconde Guerre mondiale à travers des récits de personnes prises au piège dans le conflit de cette vaste guerre, comme le dit Battlefield. Vous ne trouverez pas de super héros renversant le fascisme d’un seul coup et sauvant le monde tout seul. Au lieu de cela, vous aurez une idée intime de ce que cela a été de voir la vie que vous connaissez perturbée par des situations inimaginables…

Ces récits de guerre ne sont pas les seuls, d’autres arriveront au fur et à mesure de l’évolution de Battlefield V, mais il n’existe aucune information à leur propos.

source Battlefield (US)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.