Battlefield V : la cathédrale de Dévastation surpasse Tsaritsyne, Hamada est la plus grande map et les pistes de décollage sont de retour

Bien que certaines informations qui vont être soulevées ici sont certainement déjà connues de la plupart d’entre vous, ce sujet du blog a pour but de présenter 3 éléments notables de Battlefield V : la cathédrale de la carte Dévastation est plus grande que celle de Tsaritsyne de BF1, la plus grande carte de BF5 est Hamada, tandis que les pistes d’atterrissage font leur grand retour en jeu. On vous dit tout à la suite !

La cathédrale de Dévastation plus grande que celle de Tsaristyne

Ainsi, la cathédrale de la carte Dévastation (variante détruite de l’originale Rotterdam) est bien plus grande que celle présente sur la carte Tsaristyne proposée dans le DLC In The Name of The Tsar de Battlefield 1, en plus de ne pas être construite et agencée de la même manière. Logique, direz-vous. Cette avant-dernière phrase est surtout là pour rassurer ceux qui pourraient se poser la question quant à possible un copier / coller.

Dans cette cathédrale, Tsaristyne pourrait y être adaptée par plusieurs fois, tellement elle est grande… En plus de ça, la cathédrale est composée de plusieurs niveaux accessibles aux soldats, alors attention à ne pas vous perdre dans ses multiples couloirs.

Hamada, plus grande carte de BF5

À l’époque de la sortie du DLC Armored Kill de Battlefield 3, Bandar Desert, l’une de ses 4 cartes, était qualifiée comme la plus grande carte jamais produite dans un Battlefield. Cette dernière fut ensuite surpasser par le Désert du Sinaï dans Battlefield 1.

Aujourd’hui, la donne a changé puisque Hamada prend la place de la carte la plus grande de tous les Battlefield sortis jusqu’à ce jour – au 23 septembre 2018.

battlefield-v-bf5-3-points-a-connaitre-details-hamada-gamescom-2018-reveal-image-01

Toujours selon des informations officielles, la deuxième plus grande carte de Battefield V, très proche de la taille d’Hamada, se nomme Fjell 652, et prend place dans des montagnes, au-dessus de Narvik, après que les franco-britanniques aient atterris dans les environs à la début avril 1940.

Vous ne savez pas la meilleure ? Il se trouve que la carte Fjell 652 est une sorte de Forêt d’Argonne à la BF1, mais avec des avions en plus qui planent dans le ciel ! Fait péter ton Panzerfaust 100, la famille !

Les pistes de décollage font leur grand retour

Repérée dans la vidéo du Battlefield V Dev Talks #2, une piste de décollage, et donc potentiellement aussi d’atterrissage a été vue sur la carte Hamada.

Située en périphérie d’un point de capture. Ici, il semble que ce soit le drapeau G. On remarque que cette piste se trouve très à découvert, mais les soldats dont l’armée qui ont la possession du drapeau à proximité de la piste peuvent apparaître sur celui-ci pour accéder rapidement à cette piste pour prendre possession de l’avion qui y est stationné.

Partant du fait que cet aérodrome est placé à proximité d’un point de capture, le fait de prendre possession d’un avion situé à cet endroit vous expose à des dangers puisqu’il est positionné au milieu de la carte et non dans la base principale de l’équipe. Ainsi, l’infanterie, mais aussi des véhicules blindés terriens et aériens qui seraient en chasse dans les parages représentent aussi de potentiels menaces. Alors, pensez à être toujours sur vos gardes en vérifiant bien vos arrières.

sources Battlefield Bulletin, Westie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.